Screen Shot 2015-08-04 at 09.58.51

Rapport d’activité EUSIPA – 4ème trimestre 2012

Le marché européen des produits de Bourse est légèrement plus faible au 4ème trimestre 2012 avec un  chiffre d’affaires de 20,7 milliards d’euros, soit 13,4% en dessous du troisième trimestre. D’une année à l’autre, la baisse est assez élevée à -21,9%.

Ceci est illustré par les dernières données de marché recueillies par l’European Structured Products Association d’investissement (EUSIPA) auprès de ses membres et analysées par Derivative Partners Research AG. Six associations nationales ont contribué à ces statistiques du marché: Zertifikate Forum Autriche (ZFA), l’Association Française des Produits Dérivés de Bourse (AFPDB), Deutscher Derivate Verband (DDV), Associazione Italiana Certificati e Prodotti di Investimento (ACEPI), le Swedish Exchange Traded Products Association Investissement (de Setipa) et la Swiss Structured Products Association (SSPA).

Le volume échangé sur les produits d’investissement enregistré dans les pays des membres était d’environ 10 milliards d’euros au quatrième trimestre 2012. Cela représente une baisse de 14,7% par rapport au trimestre précédent. Les certificats d’investissement ont représenté 48,4% du volume total. Quant aux produits à effet de levier, le volume d’échange était aussi en baisse en comparaison avec le troisième trimestre de l’année : il a fléchi de -12,2%, à 10,7 milliards d’euros (51,6% du volume total sur les Bourses des pays membres).

À la fin décembre 2012, 420.238 certificats d’investissement et 563.761 produits à effet de levier étaient cotés sur les bourses des pays membres de l’EUSIPA. Par rapport au trimestre précédent, le nombre de produits visés a diminué de -3,5%. D’une année sur l’autre, le nombre de produits d’investissement a augmenté de +7,4%, tandis que le nombre de produits à effet de levier a augmenté de +15,3%. Les banques ont émis 478.590 nouveaux produits dans la période d’octobre à décembre. C’était un ralentissement marqué par l’activité d’émission avec une baise de -12,5% des nouvelles émissions. Les produits à effet de levier ont représenté 76,8% des nouvelles émissions, alors que les certificats d’investissement ont pesé pour 23,2%.