Screen Shot 2016-03-07 at 23.15.21

L’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde le public contre des plateformes d’options binaires usurpant les informations officielles de sociétés dûment régulées

Le 3 mars 2016 l’AMF a publié une nouvelle mise en garde à destination des investisseurs particuliers :

 » L’AMF souhaite attirer l’attention des particuliers sur l’utilisation frauduleuse des noms, logos et autres informations légales de prestataires régulés par des plateformes non autorisées, invitant le public à miser des options binaires sur internet.

Plusieurs sociétés agréées, en particulier auprès du régulateur britannique (FCA) voient leur nom, leur logo ou d’autres informations officielles (numéro de licence ou d’agrément en tant que prestataire en service d’investissement) reproduites et utilisées illégalement par des sites internet non autorisés de trading d’options binaires ou sur le marché des changes.

Visant à tromper les internautes en créant une apparence de légalité, ces pratiques sont difficilement détectables. En tout état de cause, l’AMF tient donc à rappeler que le trading sur ce marché ou avec des instruments très spéculatifs n’est pas adapté aux investisseurs particuliers qui s’exposent à des risques multiples :

  • De nombreux acteurs opèrent en France sans aucune autorisation et/ou en affichant de fausses informations ;
  • Même en choisissant une société autorisée, 9 particuliers sur 10 perdent leur argent : à titre de rappel, l’AMF a mené une étude indiquant que 89% des clients particuliers de prestataires de services agréés ont perdu en moyenne 10 900 euros entre 2009 et 2012(1) ;
  • Enfin, en cas de litiges, les recours sont difficiles, voire impossibles.

L’AMF rappelle que son site est accessible au lien suivant http://www.amf-france.org et invite les épargnants, en cas de question, à contacter l’équipe d’AMF Epargne info service au 01 53 45 62 00 du lundi au vendredi de 9h à 17h.

  1. L’étude globalise les résultats de la clientèle de particuliers ayant investi au moyen des instruments suivants : Rolling spot Forex, options binaires, CFD sur devises ou sur tout autre type de sous-jacent. Ces résultats s’appuient sur les performances de 14 799 investisseurs particuliers actifs, clients de prestataires de services agréés, et portent sur une période de 4 ans, allant de 2009 à 2012. »