Screen Shot 2015-08-04 at 09.59.07

Activité des produits de Bourse au 1er trimestre 2106

Les produits de Bourse ont connu une activité soutenue au 1er trimestre 2016 en France. Avec plus de 623.000 transactions les volumes se sont élevés à près de 1,4 milliard d’euros, un chiffre comparable au trimestre précédent. 70,8% des échanges se sont concentrés sur le marché d’Euronext et 29,2% via les systèmes directs de négociation reliant courtiers et émetteurs.

Télécharger le rapport Info Stats

Vigueur et volatilité sur les produits à effet de levier

Sur les produits à effet de levier les échanges ont été particulièrement vigoureux en janvier et février dans des marchés incertains et volatils.  Sur cette période environ 460 millions d’euros ont été échangés par mois.

Les investisseurs ont du faire preuve de vigilance dans la gestion de leurs positions : hausse puis baisse de la volatilité ont impacté positivement puis négativement les produits optionnels (Warrants, Cappés & Floorés…), désactivation plus rapide et fréquente des produits avec barrière (Turbos, Leverage & Short…).

En mars dans des marchés beaucoup plus calmes, l’indice CAC 40 évoluant dans une fourchette étroite entre 4350 et 4506 points, les investisseurs ont été moins actifs avec 377 millions d’euros échangés.

Les volumes se sont principalement répartis entre les différentes catégories de Turbos (44,5%), les Leverage &Short (28,7%) et les Warrants (25,8%).

Regain d’intérêt sur les certificats 100% et Bonus Cappés

Les produits d’investissement ont enregistré un regain d’intérêt avec 79,18 millions d’euros échangés sur le 1er trimestre contre 59,3 millions sur les trois mois précédents, soit une hausse de +28,5%. Bonus cappés et certificats 100% se sont partagés à part égale ce marché.

Sur les certificats 100%, les volumes ont fortement progressé à partir de février (+45% environ). Les investisseurs ont privilégié cet outil pour prendre une exposition diversifiée en vue d’une remontée générale des cours (stratégie directionnelle).

Les Bonus Cappés, utilisés pour obtenir une performance potentielle attrayante même si le sous-jacent stagne ou baisse  modérément, ont enregistré des échanges en forte progression en mars dans des marchés plus stagnants.

Tous ces produits sont accessibles depuis sa banque ou son courtier habituel et se négocient aussi simplement qu’une action.