Screen Shot 2015-08-04 at 09.59.07

Activité des produits de Bourse – 4ème trimestre 2017

Les échanges sur les produits de Bourse ont porté sur 4,37 milliards d’euros en 2017, un montant très proche de 2016 (-3,67%).  L’activité s’est maintenue toutefois avec une moindre saisonnalité, chaque trimestre enregistrant des volumes moyens proches de 1,1 milliard.

Les investisseurs sont donc restés actifs sur les produits tout au long de l’année, dans un marché boursier alternant phases de reprise et de correction. La remontée des incertitudes au cours du dernier trimestre, avec des marchés américains battant records sur records, aura juste légèrement infléchi l’activité sur les produits à effet levier.

Les émetteurs offrent des gammes de plus en plus étoffées, s’approchant de la barre des 40.000 produits disponibles en Bourse de Paris et sur les systèmes directs de négociation reliant courtiers et émetteurs.

Certificats 100% et Bonus Cappés toujours en tête

Avec 290 millions d’euros échangés les produits d’investissement représentent 7% des échanges. Si cette part est très inférieure à celle observée dans d’autres pays européens, comme la Suisse ou l’Allemagne, ils poursuivent leur essor tranquillement, attirant de plus en plus d’investisseurs.

Les produits de rendement  se classent en première ligne avec 66% de part de marché dans cette catégorie.  Pour diversifier le risque de leur portefeuille actions les investisseurs utilisent principalement  les Bonus cappés  dont la progression est de +40% sur l’année.

Les certificats 100%, ou autres produits de participation, ont vu leur activité se rétracter cette année pour représenter 33% des échanges.  Cette tendance s’explique principalement par un intérêt moindre des investisseurs pour les matières premières, principaux sous-jacents traités sur ces produits assimilés aux trackers.

Turbos et Warrants favorisés par les marchés

Sur les  stratégies à effet de levier les investisseurs ont continué à favoriser Turbos et Warrants, outils adéquats pour rapidement prendre position lorsque hausses et baisses s’alternent.

Les Turbos ont concentré 55% des volumes avec des échanges en hausse de près de +10% par rapport à l’année précédente. Les Turbos call et Put représentent près de la moitié des volumes. L’autre moitié se partage à parts égales entre Turbos illimités et Turbos illimités Best.

Les Warrants arrivent en seconde position avec 21,7% des échanges dans des volumes parfaitement stables.  Les certificats Leverage & Short occupent la troisième place à 15,5% .