La barre des 6 milliards franchie sur les produits de Bourse (3ème trimestre 2020)

Activité des produits de Bourse – 3ème trimestre 2020

 

Les volumes échangés sur les produits de Bourse lors du 3ème trimestre 2020 totalisent 1,73 milliard d’euros et 734.370 transactions. Euronext Paris a concentré 70,9% des échanges. Les systèmes directs de négociation reliant courtiers et émetteurs représentent 29,1%. L’activité se poursuit sur une tendance très soutenue, les volumes affichant une hausse de +49% par rapport au 3ème trimestre 2019.

Sur les neuf premiers mois de l’année les montants échangés ont franchi la barre des 6 milliards d’euros, ce qui représente d’ores et déjà une hausse de +40% par rapport à l’année précédente. Les volumes s’orientent donc vers des niveaux proches de ceux connus en 2015, bénéficiant de la forte reprise globale de l’activité boursière.

Les émetteurs ont accompagné cette tendance en lançant plus de 185.000 produits depuis le 1er janvier. Les investisseurs ont accès aujourd’hui à un large éventail de stratégies (levier, couverture, diversification…) et d’expositions (indices, actions, matières premières…) parmi environ 50.000 produits côtés.

thumbnail of Afpdb_Newsletter Octobre 2020
Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport en format pdf

Les stratégies à effet de levier toujours plébiscitées

Les produits à effet de levier ont toujours le vent en poupe dans des marchés volatils qui démultiplient les occasions pour prendre position sur les mouvements d’un sous-jacent.

Depuis le début de l’année les montants échangés atteignent 5,9 milliards d’euros. Durant la période estivale, si les volumes se sont légèrement contractés en juillet et août, ils ont fortement rebondi à la rentrée de septembre, au gré de la correction et reprise des marchés actions.

Les Turbos et Turbos illimités / infinis ont concentré la part la plus importante des volumes avec 68% de parts de marché, les Warrants 20%, et les certificats Leverage 11%.

Indices et actions ont été les sous-jacents les plus traités avec, respectivement, 56,5% (dont 34,4% pour l’indice CAC 40) et 32,7% des volumes. Les matières premières ont continué à suscité de l’intérêt avec 9,3% des échanges.

Les certificats 100% reviennent en pole position

Les Bonus Cappés, plébiscités au second trimestre avec plus de 60% de parts de marché, ont représenté un tiers des échanges au cours de l’été. Les certificats 100% ont eux repris la tête du classement avec 65,1% des volumes, bénéficiant de l’actualité sur les matières premières

Sur les produits d’investissements, les sous-jacents les plus prisés ont été respectivement les matières premières avec 58,4% des échanges et les actions individuelles avec 29,8%. Les stratégies sur indices ont représenté 9,3% des volumes.

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




Etude RegXchange sur le marché cible des produits structurés

Etude sur le marché cible des produits structurés (septembre 2020)

 

RegXchange  a publié une étude sur le marché cible des produits structurés proposés sur le marché français.

L’étude porte sur 2.144 produits structurés et montre que :

  • 78% des produits sont proposés dans un objectif de diversification de portefeuille,
  • 70% des produits ont pour marché cible une clientèle informée (« informed Investors »), 25% une clientèle experte (« advanced Investors »), ce qui illustre que ces produits sont principalement commercialisés auprès d’une clientèle expérimentée,
  • 99% des produits sont adéquats pour des investisseurs ne recherchant pas de garantie en capital en échange d’un rendement.

Pour en savoir plus :

Téléchargez l’étude en format pdf
thumbnail of RegXchange – French Target Market Research_Sep 2020

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




Conférence SRP sur les performances 2019/2020 – Produits structurés France

Conférence SRP sur les performances 2019/2020 – Produits structurés France

Le 22 septembre lors de la troisième édition française de la conférence annuelle France, l’analyste Nikolay Nikolay de SRP (Structured Retail Products) a détaillé les résultats de l’étude 2019/2020 sur la performance des produits structurés commercialisés en France.

SRP souligne dans cette étude la robustesse et la compétitivité des produits structurés en France, constatées depuis la publication du premier rapport en 2018, et la bonne tenue des rendements offerts, y compris face aux circonstances exceptionnelles de l’année 2020.

Retrouvez l »intégralité de cette présentation en vidéo

Téléchargez le support de présentation
thumbnail of SRP_Presentation_Rapport perf_202010
Accès aux études
Rapport 2019-2020
Rapport 2018-2019
Rapport 2007-2018

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




Une activité en plein essor au 2nd trimestre sur les produits de Bourse

Activité des produits de Bourse – 2nd trimestre 2020

 

Les échanges sur les produits de Bourse ont atteint au deuxième trimestre 2,25 milliards d’euros avec plus de 863.870 transactions. Les volumes affichent ainsi une hausse de +9% par rapport au trimestre précédent et +118% comparé à l ‘année passée.

Sur le seul premier semestre les volumes dépassent d’ores et déjà ceux enregistrés en 2019, bénéficiant du très fort regain d’intérêt enregistré pour la Bourse en général.

Le nombre d’instruments cotés sur le marché français se maintient au dessus de 50.000 produits, offrant aux investissements une très large palette de stratégies (levier, couverture, diversification…) et d’expositions (indices, actions, matières premières…). Ce sont ainsi plus de 140.000 nouveaux produits lancés sur cette première partie de l’année.

Ces produits sont disponibles sur Euronext Paris (qui concentre 74% des échanges) et sur les systèmes directs de négociation reliant courtiers et émetteurs (26%).

thumbnail of Afpdb_Newsletter Juillet 2020
Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport en format pdf

Les stratégies à effet de levier en tête des échanges

Tous les produits à effet de levier ont connu une activité très soutenue, le retour de la volatilité sur les marchés démultipliant les opportunités de prises de position.

Sur les Warrants les volumes progressent de +21% sur le second trimestre et représentent près d’un quart des échanges sur les produits à effet de levier. Dans la catégorie des produits à barrière désactivante, les échanges sur les Turbos sont en hausse de +16% avec près de deux tiers de l’activité. Les Turbos illimités ont particulièrement bénéficié du rebond avec des volumes en hausse de +31% sur les Turbos infinis BEST et +23,7% sur les Turbos illimités.

Indices et actions ont été les sous-jacents les plus traités avec, respectivement, 54,8% (dont 37,9% pour l’indice CAC 40) et 29,5% des volumes.

Sur le second trimestre les stratégies sur matières premières ont suscité un regain d’intérêt avec 8,9% de parts de marché conte 4,9% le trimestre précédent.

Bonus Cappés en tête des produits d’investissement

Si au premier trimestre les certificats 100% représentaient la part la plus importante des échanges avec 49,7%, ce sont au second trimestre les Bonus Cappés avec près de 62% des volumes.

Sur ces produits les actions sont les sous-jacents les plus prisés, concentrant 52,6% des échanges, suivies à parts quasi-égales par les matières premières à 21,3% et les indices à 19,1%.

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




Rapport SRP 2020 sur les performances des produits structurés

Rapport sur les performances des produits structurés (avril 2019 – mars 2020)

 

SRP (Structured Retail Products) publie des données actualisées sur la performance des produits structurés commercialisés en France entre avril 2019 et mars 2020. Cette mise à jour a porté sur 1.966 produits avec une échéance entre avril 2019 et mars 2020, parmi les 9.200 produits couverts par la base de données SRP pour la France.

Ce rapport inclut :

  • une étude sur la surperformance des produits structurés par rapport aux expositions directes en actions et obligations via des ETF,
  • une analyse sur la solidité des protections proposées (barrières) face aux fortes turbulences liées au COVID-19.

Les principaux résultats sont pour les produits structurés sur la période avril 2019 / mars 2020 :

  • Un rendement annualisé moyen de 5,83% tous produits confondus, contre 5,59% sur la période précédente,
  • Pour les produits autocall, représentant près de 90% des produits échus :
    • un rendement moyen de + 6,60 %/an,
    • pour près des deux tiers (64%) le rendement moyen est supérieur ou égal à +6%/an,
    • une échéance moyenne de 1,34 an,
  • Seulement 2,2% des produits ont présenté un rendement négatif et 2% ont été remboursé au capital initial

SRP souligne dans cette étude la robustesse et la compétitivité des produits structurés en France, constatées depuis la publication du premier rapport en 2018, et la bonne tenue des rendements offerts, y compris face aux circonstances exceptionnelles du début 2020.

Amélie Labbé, Directrice éditoriale de SRP, indique que  » le message à retenir cette année: les produits structurés ont permis de sortir un rendement régulier amélioré par rapport au segment obligataire avec des payoffs incluant une exposition maitrisée aux actifs les plus risqués (equity notamment). Leur flexibilité inhérente permet à l’investisseur de moduler le degré de risque pris, permettant de s’adapter aux conditions économiques et financières les plus variées.  »

Ce rapport complète l’étude décennale menée en 2018 par SRP (en savoir plus) et actualisée chaque année depuis.

Téléchargez le rapport 2019-2020 en format pdf
thumbnail of SRP_France Performance Report 2020
Précédentes études
Rapport 2018-2019
Rapport 2007-2018

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




ESG – European Commission Consultation – AFPDB position paper

ESG  – European Commission Consultation – AFPDB position paper

On the occasion of the European Commission Consultation on the renewed sustainable finance strategy, the French association of retail structured product manufacturers (AFPDB) would like to share its views with the Commission.

The AFPDB’s contribution to the consultation focuses on questions and topics targeted at experts (Section II) which get specific importance to the structured products industry:

  • Specific obstacles in current EU policies and regulations that hinder the development of sustainable finance (question 7)
  • Strengthening the foundations for sustainable finance
    • Company reporting and transparency (question 14)
    • Definitions, standards and labels for sustainable financial assets and financial products (questions 25, 29, 30, 33 & 34)
  • Increasing opportunities for citizens, financial institutions and corporates to enhance sustainability
    • Mobilizing retail investors and citizens (questions 49 & 50)
    • Better understanding the impact of sustainable finance on sustainability factors (questions 52 & 53)

Download the full version of the AFBDP contribution 

About this consultation : https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/business_economy_euro/banking_and_finance/documents/2020-sustainable-finance-strategy-consultation-document_en.pdf

 

English version only available

Last update : 15 July 2020

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




MIDIF 2 Refit – European Commission Consultation – French AFPDD Reply

MIDIF 2 Refit – European Commission Consultation – AFPDB Reply

On the occasion of the European Commission Consultation on the review of MiFID II and MiFIR, the French association of retail structured product manufacturers, would like to share its views with the Commission on its experience with these current regulations and on the possible improvements that could be brought to the existing regulatory framework.

The AFPDB’s contribution to the consultation focuses on investor protection topics which get specific importance to the structured products industry:

  • General questions (questions 1 to 6)
  • Product governance and investor protection (questions 31 to 34),
  • Priority changes to be made, paper phase-out (questions 35 to 36)
  • Creation of a pan-European product information database managed by ESMA (questions 37
  • to 39)
  • Creation of a new category of semi-professional clients (questions 40 to 45),
  • Modification of the product governance regime (questions 46 to 48),
  • Abolition or recalibration of the inducement regime (questions 49 and 50),
  • Delayed delivery of information (question 53)
  • Opportunity of record-keeping tools in order to avoid mis-selling products (question 54)
  • Opportunity of adapting the distribution regulations in order to suit digital and online offers (question 90)

Download the full version of the AFBDP contribution 

About this consultation : https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/have-your-say/initiatives/12167-Review-of-the-regulatory-framework-for-investment-firms-and-market-operators-MiFID-2-1-/public-consultation

English version only available

Last update : 19 May 2020

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




Une activité très soutenue sur les produits de Bourse au 1er trimestre 2020

Activité des produits de Bourse – 1er trimestre 2020

 

Les produits de Bourse affichent au premier trimestre une activité record à 2,07 milliard d’euros, les volumes doublant par rapport au dernière trimestre de 2019 (+97%). Les échanges ont suivi une progression très soutenue mois après mois, avec +43,34% en janvier, +16,50% en février et +59,92% en mars. 

Le retour de la volatilité sur les marchés sous-jacents ont naturellement  favorisé les volumes autour des produits à effet de levier.

L’offre de produits s’est maintenue à un niveau record avec en moyenne 52,600 références. Les émetteurs ont pour cela lancé plus de 88,000 produits, ce qui équivaut à la moitié des émissions réalisées en 2019. L’effort a été particulièrement concentré au mois  de mars et sur les turbos, suite aux fortes corrections successives. Dans une moindre mesure, mais suivant toutefois la même tendance, plus de 1,200 produits d’investissement ont été mis à disposition des clients, soit 4 fois plus qu’au trimestre précédent.

thumbnail of Afpdb_Newsletter Avril 2020
Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport en format pdf

Les produits à effet de levier en pole position

Tous les produits à effet de levier ont connu un fort regain d’intérêt et une activité en très forte progression : +96% pour les Warrants, +90% pour les Turbos et +180% pour les certificats Leverage. Le montant total des échanges a ainsi atteint 1,99 milliard d’euros et 831,000 transactions.

En termes de sous-jacents, les volumes se sont largement concentrés en mars autour des indices, pesant pour près de 70% des échanges contre une répartition indices/actions aux alentours de 55/35% sur les deux premiers mois de l’année.

Les matières premières préférées sur les certificats

L’activité sur les certificats a progressé de +21% par rapport au trimestre précédent, atteignant 75,5 millions d’euros et 12,000 transactions. 

Sur les deux premiers mois de l’année les Bonus Cappés sur des sous-jacents actions ont occupé la première place, dans la lignée de la tendance habituelle. En mars, les certificats 100% sur matières premières sont revenus sur le devant de la scène, en premier lieu avec l’or, valeur refuge, et dans une moindre mesure le pétrole dont les prix ont fortement corrigé

Au global sur le trimestre les certificats d’indexation, 100%, ont affiché une part de marché de 49,7%. Au travers des Bonus Cappés, celle des produits de rendement atteint 44%. Les expositions se sont partagées entre matières premières pour 36,9%, actions 34,7% et indices 22,2%.

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




French AMF decision of 17 March 2020 regarding the ban of net short positions

Industry implementation guidance on the AMF decision banning net short positions

Version française

Download pdf

The AMF’s ban applies when the position involves equity shares that falls under its jurisdiction (shares listed on a trading venue in France and falling under its jurisdiction and indices including these underlyings, including the CAC 40 index – www.amf-france.org)(1). This temporary measure is applicable until May 18, 2020.

In addition, other regulators, including CONSOB (Italy), FSMA (Belgium), CNMV (Spain), FMA (Austria), HCMC (Greece) and FCA (United Kingdom), have adopted equivalent rules (indicative list subject to change). (2)

INDUSTRY IMPLEMENTATION GUIDANCE

In terms of implementation, the industry considers that:

  • Listed securitised derivative products (warrants, turbos) are affected by the AMF ban of net short positions, whenever their use would lead the investor to hold a short position in shares or indices (eg: CAC 40), whatever their trading venue (regulated market or MTF);
  • This decision applies in the same conditions to other derivative strategies, whether these are based on OTC products or products that are listed on regulated markets (e.g. listed options and futures);
  • It is important that intermediaries inform their customers about the AMF decision in order to contribute to its proper implementation;
  • In any case It is the investors’ responsibility, whatever their country of residence, to comply with the AMF ban for the concerned equity shares. As investors tend to have an equity exposure that is generally split into several different wrappers and held in accounts opened with different institutions, intermediaries are therefore generally not in a position to assess their detailed exposure to the assets covered by this decision;
  • As a cautionary measure, during the enforcement period of this measure, the intermediary is invited to set up a customer alert for customers seeking to execute buy orders on those Exchange-traded products (put, short, etc.) likely to contribute to the building of net short positions
——

(1) AMF’s FAQ on the BanFrench version: https://www.amf-france.org/fr/actualites-publications/actualites/interdiction-temporaire-des-positions-courtes-y-compris-ventes-decouvert-quelles-consequences-pour#Quels_sont_les_titres_concernes_?

English version: https://www.amf-france.org/sites/default/files/2020-03/faq_vad_2020_03_18.pdf

(2) Available information from the national regulators (subject to change):France : https://www.amf-france.org/en/news-publications/news-releases/amf-news-releases/amf-announces-short-selling-ban-one-month

Austria : https://www.fma.gv.at/en/category/news-en/press-release/

Belgium : https://www.fsma.be/en/news/prohibition-short-selling

Italy :http://www.consob.it/web/consob-and-its-activities/news-in-detail/-/asset_publisher/kcxlUuOyjO9x/content/press-release-17-march-2020-hp/718268

Spain :https://www.cnmv.es/Portal/verDoc.axd?t=%7b5baf609e-ed4e-4dad-a697-80c55548e181%7d

Greece : http://www.hcmc.gr/vdrv/elib/af9dc6d61-5b88-4379-866e-f701707eeedc-92668751-0

United-Kingdown : https://www.fca.org.uk/news/news-stories/temporary-prohibition-short-selling

 

Last update : 15 April 2020

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]




Interdiction AMF des positions courtes – Position de Place pour les produits de Bourse

Interdiction AMF des positions courtes – Position de Place pour les produits de Bourse

English version

Télécharger la position en format pdf

L’interdiction de l’AMF s’applique sur les sous-jacents qui relèvent de sa compétence (actions listées sur un marché français et relevant de sa compétence et indices incluant ces valeurs, dont le CAC 40 – www.amf-france.org) (1). Cette mesure temporaire est en place jusqu’au 18 mai 2020.

Par ailleurs d’autres régulateurs dont la CONSOB (Italie), la FSMA (Belgique), la CNMV (Espagne), la FMA (Autriche), la HCMC (Grèce) et la FCA (Royaume-Uni), ont mis en place des règles équivalentes (liste indicative susceptible d’évoluer). (2)

POSITION DE PLACE SUR LES MODALITES D’APPLICATION AUX PRODUITS DE BOURSE

En matière d’application, l’industrie considère que :

  • Les produits de Bourse (warrants, turbos) sont concernés par la décision AMF en matière d’interdiction des positions courtes, dès lors que leur utilisation amènerait l’investisseur à détenir une position à découvert sur des sous-jacents actions ou indices (ex : CAC 40), quel que soit leur lieu d’exécution (marché réglementé ou MTFs) ;
  • Cette décision s’applique dans les mêmes termes aux autres stratégies dérivées, que celles-ci reposent sur des produits OTC ou cotés sur des marchés réglementés (options et contrats à terme listés) ;
  • Il est important que les intermédiaires informent leurs clients de la décision AMF afin de contribuer à sa bonne application ;
  • Il est de la responsabilité des clients, quel que soit leur pays de résidence, de se conformer à la mesure AMF pour les titres concernés ;
  • Les clients disposant d’une exposition aux actions fréquemment répartie entre différentes enveloppes et différents établissements, l’intermédiaire n’est dès lors généralement pas en mesure de connaître la composition détaillée de leur exposition aux actifs objets de la présente décision ;
  • Par prudence, pendant la période d’application de la mesure, l’intermédiaire est invité à mettre en place une alerte à l’intention des clients souhaitant exécuter des ordres d’achat de produits de Bourse (put, short…) susceptibles de constituer des positions à découvert.
——
(1) FAQ de l’AMF précisant la mesure d’interdiction
version française : https://www.amf-france.org/fr/actualites-publications/actualites/interdiction-temporaire-des-positions-courtes-y-compris-ventes-decouvert-quelles-consequences-pour#Quels_sont_les_titres_concernes_?
version anglaise  https://www.amf-france.org/sites/default/files/2020-03/faq_vad_2020_03_18.pdf
(2) Informations disponibles des régulateurs nationaux (sous réserves de mises à jour) :
France : https://www.amf-france.org/en/news-publications/news-releases/amf-news-releases/amf-announces-short-selling-ban-one-month
Autriche : https://www.fma.gv.at/en/category/news-en/press-release
Belgique : https://www.fsma.be/en/news/prohibition-short-selling
Italie :http://www.consob.it/web/consob-and-its-activities/news-in-detail/-/asset_publisher/kcxlUuOyjO9x/content/press-release-17-march-2020-hp/718268
Espagne :https://www.cnmv.es/Portal/verDoc.axd?t=%7b5baf609e-ed4e-4dad-a697-80c55548e181%7d
Grèce : http://www.hcmc.gr/vdrv/elib/af9dc6d61-5b88-4379-866e-f701707eeedc-92668751-0
Royaume-Uni : https://www.fca.org.uk/news/news-stories/temporary-prohibition-short-selling
Mise à jour le 15 avril 2020

[social_share style= »circle » align= »horizontal » heading_align= »inline » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ linkedin= »1″ pinterest= »1″ /]