Screen Shot 2015-08-04 at 09.59.07
image_pdfimage_print

Activité des produits de Bourse – 4ème trimestre 2018

Les échanges sur les produits de Bourse ont porté sur 4,59 milliards d’euros en 2018, soit une hausse de +5,1% par rapport à l’année précédente. 

Le quatrième trimestre a particulièrement contribué à cette accélération, portée par une conjoncture boursière chahutée. 

Sur les trois derniers mois de l’année ce sont ainsi près de 1,4 milliards d’échangés, soit +52,8% comparé au troisième trimestre, et plus de 540.000 transactions.

Les émissions ont marqué un nouveau record en 2018 avec 138.887 nouveaux produits, en hausse de 44% par rapport à 2017. Ce sont en moyenne plus de 42.000 produits disponibles en Bourse de Paris et sur les systèmes directs de négociation reliant courtiers et émetteurs.

Turbos toujours en tête des produits à effet de levier

Les investisseurs ont confirmé leur interêt pour les stratégies à effet de levier avec des échanges en hausse de +5,8% à 4,32 milliard d’euros pour 2018.

Les Turbos, dont les volumes progressent de +8,85%, ont conservés la première place avec 57% des volumes des produits à levier. Les Turbos call et Put représentent 42,4% de ces volumes,  les Turbos illimités 29,7% et  les Turbos illimités Best 26,7%.

Les Warrants représentent quant à eux 26,7% des échanges, puis les certificats Leverage & Short 16%.

Rendement à l’honneur sur les certificats

Avec 274 millions d’euros échangés les produits d’investissement ont enregistrés un léger recul sur l’année (-5%). Leur part reste encore faible dans les échanges (moins de 6%) par rapport à celle observée par exemple en Suisse ou en Allemagne où ils représentent 40 à 60% des volumes. 

Les produits de rendement  se classent en première ligne avec 73% de part de marché dans cette catégorie, soit une progression de 7 points comparée à 2017. Les volumes sur ces produits ont progressé cette année de +4,5%.  Pour diversifier le risque de leur portefeuille actions les investisseurs utilisent principalement  les Bonus cappés.

Les certificats 100%, ou autres produits de participation, ont vu leur activité se rétracter cette année pour représenter 27% des échanges.  Cette tendance s’explique principalement par un intérêt moindre des investisseurs pour les matières premières, principaux sous-jacents traités sur ces produits assimilés aux trackers.

Laisser un commentaire